Détails sur l’intervention, récupération… La chirurgie classique et l’endoscopie diffèrent, avec un net avantage pour cette dernière, comme l’explique le Dr Amélie Léglise, chirurgien du dos au CCER Bordeaux Mérignac.

Lorsque se profile une opération du dos se pose la question de la chirurgie classique comparée à l’endoscopie. Le Docteur Amélie Léglise détaille les avantages de l’endoscopie qu’elle exerce chaque semaine au sein du Centre de chirurgie endoscopique du rachis, clinique du dos située à Bordeaux Mérignac.

« La démarche diagnostique qui permet de poser l’indication d’une chirurgie sous endoscopie ne diffère pas entre les deux techniques, explique-t-elle. Elle fait intervenir l’emploi d’imagerie scanner ou  IRM associée à un examen clinique. L’objectif consiste à trouver une concordance entre l’image et la douleur que présente le patient. »

Besoin de consulter ou non un chirurgien du dos ? Envoyez votre dossier au Dr Amélie Léglise pour un premier diagnostic.

 

L’endoscopie, opération peu invasive

C’est au moment de l’intervention que les techniques diffèrent : « L’endoscopie  n’abîme pas le muscles car elle se révèle très peu invasive, avec une cicatrice de 2cm au milieu du dos. J’aime donner cette image à mes patients, selon laquelle c’est comme si j’avais un microscope géant : la caméra que j’utilise augmente la précision du geste et donc cela diminue les risques. »

Qui dit technique mini invasive signifie la possibilité de pratiquer une anesthésie générale ou une rachianesthésie et hypnose, cette dernière étant plus difficile avec une opération classique.

Reprise de l’activité jusqu’à 48 heures après l’intervention

Enfin, vu que les structures musculaires notamment ne sont pas abîmées, la récupération post opératoire est très différente : « Suite à une endoscopie le patient est levé dès qu’il retourne en chambre, il n’a pas de ceinture lombaire à porter ni aucune immobilisation. Le patient reste une nuit afin d’être vu par toute l’équipe du centre : kinésithérapeute, aide opératoire, chirurgien et de recevoir les conseils permettant une récupération rapide. »

Ensuite il pourra reprendre son activité sous 48 heures environ: « Nous délivrons des arrêts de travail de 48 heures à 7 jours sans restriction ni contre indication (charge lourde, sport violent…), contre souvent 1 mois et demi pour une opération classique. Les sportifs professionnels peuvent reprendre 48 heures après, concernant les amateurs nous conseillons entre 7 et 10 jours afin de s’assurer que la plaie soit bien fermée. » Dans tous les cas celle-ci ne nécessite pas de soin infirmier post opératoire : ‘il n’y a ni agrafe ni fil à enlever ; nous mettons de la colle dermique.

Quels patients votent pour l’endoscopie ?

– Les artisans qui ne peuvent pas s’arrêter.

artisan et hernie discale comment faire

Le patient peut même repartir le lendemain tout seul en voiture, d’autant que la clinique de Mérignac dispose d’un parking. « Dernièrement j’écoutais l’avis d’un professionnel libéral qui me confiait que l’absence d’arrêt de travail lui permettait d’éviter de grosses pertes financières à son entreprise. S’il avait eu un arrêt d’un mois ou plus il n’aurait pas pu se faire opérer. »

– Les sportifs.

« Nous opérons régulièrement des pratiquants de haut niveau comme des rugbymen, marathonien ou lutteur. Le fait de pouvoir retourner rapidement sur le terrain grâce à la chirurgie endoscopique est un argument convaincant pour les sportifs professionnels. »

-Enfin toute personne qui se fait opérer souhaite retourner à une vie normale le plus rapidement possible, grâce à l’endoscopie cela est possible.