Le Docteur Marjory Rué, neurochirurgien du dos à Bordeaux, revient sur une opération ayant permis de retirer une tumeur de type schwannome à un patient souffrant de cruralgie.

Il arrive parfois que certains cas soient difficiles à diagnostiquer. Le mal de dos et de la jambe peut avoir en effet de nombreuses causes, et dans certains cas il ne s’agit pas d’une hernie discale, ce qui peut légitimement semer le doute au moment du diagnostic. C’est ce qui s’est passé pour notre patient, un homme âgé d’une quarantaine d’années, qui présentait les symptômes d’une cruralgie. Voici son parcours.

Un diagnostic compliqué

Depuis presque 1 an, Mr N. présente des symptômes évoquant une cruralgie :

  • Une douleur à l’avant de la cuisse, au genou et sous le genou en permanence ;
  • Une impossibilité de faire du sport et une difficulté à travailler ;
  • Une douleur pulsatile présente surtout la nuit, qui l’oblige à se lever et à marcher pour se soulager. Ce que l’on appelle les « douleurs à dormir debout ».

Malgré différents examens dont une IRM du bas de la colonne, les médecins sont restés sans diagnostic. Les séances de kiné se sont avérées totalement inefficaces et le patient souffrait toujours autant.

Après 1 an, le diagnostic

Comprenant qu’il  manquait certaines clés pour comprendre la douleur du patient, l’un des médecins a demandé une nouvel IRM, plus haut sur la colonne, pour trouver une origine à la douleur.

C’est ce nouvel examen qui a permis de visualiser un schwannome, c’est-à-dire une tumeur bénigne, au niveau de la racine de la L4. Cette petite tumeur de 11x10x6mm comprimait le nerf provoquant ainsi des douleurs intenses.

Une opération du dos salvatrice

Suite à ce diagnostic, une opération a été rapidement programmée pour retirer le schwannome. Cette intervention a permis d’extraire l’intégralité de la tumeur et de la faire analyser pour confirmer son caractère bénin.

1 mois plus tard, le patient est totalement rétabli. Une fuite normale de liquide céphalo-rachidien (LCR) (puisqu’il s’agit de retirer une tumeur à l’intérieur du sac contenant les nerfs qui contient lui–même du LCR)  lui a provoqué des maux de têtes importants durant les 10 jours qui ont suivi l’intervention, mais il ne souffre aujourd’hui plus de la moindre douleur.

Quand et qui consulter pour une cruralgie ?

Si vous ressentez des douleurs typiques d’une cruralgie, vous pouvez consulter votre médecin généraliste. Il vous fera des tests pour déterminer l’origine de la douleur. Dans le cas où il subsisterait un doute sur l’origine de votre mal, il peut vous faire des examens complémentaires et/ou vous envoyer vers un spécialiste.

 

Mal de dos récurrent ? Nous vous invitons à envoyer votre dossier à notre clinique de Bordeaux Mérignac

Rappel anatomique

chirurgie d'une tumeur intra durale, laminectomie postérieure

La moelle et les nerfs sont contenus dans la dure-mère, enveloppe solide remplie de LCR. La moelle s’arrête en général en L1-L2 puis ensuite il s’agit de la queue de cheval. La lésion du patient se trouvait donc à cet endroit, développée aux dépens de la racine nerveuse L4 et faisant compression sur elle déclenchant de fortes douleurs, des cruralgies.

Retrouvez la vidéo explicative de l’opération ici :