La prévention des douleurs de colonne vertébrale passe au quotidien par un siège ergonomique et confortable. Vos neurochirurgiens du dos du CCER Bordeaux Mérignac vous donnent les meilleurs conseils.

Quand on passe sa journée devant un écran, à l’heure où le télétravail se généralise il est essentiel de posséder un poste de travail ergonomique. Dans le cas contraire, les troubles musculo-squelettiques surviennent rapidement, générant de l’inconfort, puis des douleurs au dos ou aux cervicales pouvant aboutir à de graves problèmes. Un poste de travail bien conçu, c’est un bureau adéquat, mais aussi un siège confortable et adapté. A l’heure de la généralisation du télétravail, voici nos conseils pour bien choisir votre prochain fauteuil de bureau.

Les éléments du fauteuil de bureau

Un fauteuil de bureau, ce n’est pas juste un fauteuil. C’est une somme d’éléments assemblés pour vous offrir une assise parfaite :

  • L’assise ;
  • Le dossier ;
  • La têtière ;
  • Les accoudoirs ;
  • Le(s) pied(s).

Trouver votre siège de travail idéal doit se faire en fonction de vos besoins pour chacun de ces critères. Voyons cela ensemble.

Douleurs lombaires ? Faut-il consulter l’un de nos chirurgiens ?

Envoyez votre dossier au centre de chirurgie endoscopique du rachis pour un premier diagnostic

L’assise

Pour assurer maintien et confort, l’assise doit être bien rembourrée. La mousse polyuréthane offre généralement un confort durable.

D’autre part, mieux vaut choisir une assise réglable en profondeur. Dans le cas contraire, veillez à choisir une assise dont la longueur vous permet d’avoir toute la cuisse posée, tout en ayant les fesses bien au fond. En effet, si l’assise est trop longue et que vous n’êtes pas installé au fond du fauteuil, vous aurez systématiquement tendance à décoller votre dos du dossier. Si l’assise est trop courte, vous aurez la désagréable impression de glisser vers l’avant.

Le dossier

Le dossier sert au bon maintien de votre colonne vertébrale ; il est donc indispensable de bien le choisir. Pour offrir un bon maintien, il ne doit pas être trop droit. Si vous avez des problèmes de dos spécifiques, comme une scoliose, veillez à choisir un fauteuil dont le dossier est adapté. Il doit également être suffisamment long pour maintenir l’intégralité de la colonne.

D’autre part, un dossier molletonné est plus confortable, car il épouse mieux les courbes du dos en offrant un bon maintien.

Si vous passez plus de 3 h par jour sur votre fauteuil, un dossier inclinable est tout indiqué. En plus, grâce au confort qu’il apporte, il est réputé pour favoriser la productivité !

La têtière

La têtière, ou appuie-tête, est tout aussi indispensable que le dossier, car elle permet de limiter les tensions de la nuque… et donc les maux de tête ! Elle peut être intégrée au dossier ou indépendante. La version indépendante a l’avantage de pouvoir être réglée en hauteur, ce qui n’est pas négligeable.

Les accoudoirs

Avec ou sans accoudoirs ? Si vous vous levez très souvent de votre chaise, les accoudoirs ne sont peut-être pas indispensables, et ils risquent plus de vous gêner que de vous rendre service.

Si vous optez pour les accoudoirs, préférez-les réglables en hauteur et en écartement. En effet, des accoudoirs fixes s’avèrent bien souvent inutiles, car trop espacés et trop hauts. Sachez aussi que certains modèles proposent des accoudoirs réglables en profondeur et orientables pour les adapter parfaitement à la position de l’utilisateur.

Pour plus de confort, les accoudoirs sont parfois recouverts de tissus, de cuir ou molletonnés. Encore une fois, si vous passez beaucoup de temps sur votre fauteuil, favorisez des accoudoirs un peu plus confortables.

Si vous avez des problèmes au niveau des épaules, des bras ou des poignets, ne négligez pas les accoudoirs, car ils offrent un véritable soulagement.

Les pieds

Un fauteuil de bureau peut être pourvu de pieds simples ou de roulettes. Si vous avez un grand bureau ou le besoin de prendre souvent des dossiers à côté, les roulettes sont à favoriser. Attention cependant à les choisir de bonne qualité et en fonction du sol. En effet, toutes ne sont pas adaptées par exemple à la moquette.

Dans tous les cas, préférez toujours un siège réglable en hauteur. N’oubliez pas que vous devez en principe avoir toujours les genoux à 90 ° et les pieds à plat au sol.

Choisir une bon siège de bureau pour le télétravail peut éviter à long terme des problèmes de hernie discale lombaire ou cervicale. Notre conseil prévention : n’oubliez pas de faire des pauses régulières ponctuées d’exercices physiques.

(photo PXHere)